ECHO,

CE N'EST PAS UN CORPS MAIS DE L'EAU.

Installation d'impressions textiles dans les jardins du Musée Georges Labit,

Toulouse, 2019

Intervention sur invitation de Kit - espace d'exposition à l'occasion de la Girls Don't Cry party #4.

Le collectif Girls Don't Cry est un projet mené par La Petite, il promeut une vision artistique et innovante de l’égalité femmes-hommes et s'applique à présenter la création féminine.

Le titre de l'installation fait référence à la nymphe des montagnes, Echo, elle m'intéresse en tant que figure féminine car Echo est décrite comme une nymphe désirante, voire brûlante de désir pour Narcisse dont elle s'éprend.

Son rôle dans le mythe de Narcisse raconté par Ovide m'intéresse particulièrement. Echo doit se contenter de répéter les mots qu’elle entend. Or pour tenter d’établir un dialogue avec l'être aimé, elle opère un déplacement poétique par omission : au lieu de répéter toutes les phrases mot pour mot, elle coupe et répète la partie la plus susceptible de retranscrire ses sentiments.

Il se crée ainsi une dynamique poétique par emprunt de vocabulaire existant qui s'apparente à celle que je mets en oeuvre dans mon travail plastique.

Rejetée par Narcisse, Echo se laisse mourir de douleur et de maigreur,

ses os se transforment en rocher, subsiste seulement sa voix, que l’on entend toujours aujourd’hui.


 

- Réunissons-nous.

De gauche à droite : Sources du Mont Cithéron, impression textile 166 x 200 cm ; Entre Neige et Lune, impression textile, 150 x 200cm

Jardins du Musée Georges Labit, Toulouse, 2019 

© MONXY 

Jardin sans soif, impression textile, 270 x 180cm, Jardins du Musée Georges Labit, Toulouse, 2019 

© MONXY 

- Unissons-nous.

- Je mourrai avant d’être à toi.

- Être à toi.

Emeraudes :  impression textile, 300 x 200 cm, Jardins du Musée Georges Labit, Toulouse, 2019 

© KIT : espace d'exposition 

Emeraudes :  impression textile, 300 x 200 cm, Jardins du Musée Georges Labit, Toulouse, 2019 

  • w-facebook
  • Instagram