𝕽𝖊́𝖘𝖎𝖉𝖊𝖓𝖈𝖊 𝕱𝖚𝖌𝖎𝖙𝖎𝖋 𝟐𝟎𝟐𝟎

Résidence de recherche à Leipzig durant trois mois,

financée par l'Office Franco-Allemande pour la Jeunesse (OFAJ).

Durant ma résidence,  je souhaitais globalement

m’interroger sur la possibilité d’un «day two», 

sous-entendant, durant cette période de crise sanitaire et de restrictions soudaines et violentes, la possibilité d’un jour où on laisserait la subjectivité onirique pallier à la productivité faussement objective.

Esquisser un matin où le bruit des oiseaux ne serait interrompu par celui de l'industrie.

J'explore principalement l'image d'un paysage naturel et onirique à travers des formes sculpturales.

fugitif compte-rendu10.jpg
120012144_738069620107311_23218005314912
IMG_9299_edited.jpg
IMG_1524.JPG